Un plafond salarial pour les clubs européens ? Le nouveau souhait du patron du football européen : Aleksander Ceferin.

par | 16, Mai, 2023

Depuis la présentation officielle du projet de Super League le 28 avril 2021, Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, multiplie les prises de paroles et les réformes afin de réaffirmer sa volonté de construire un football basé sur le mérite et l’effort et non sur l’argent. Ainsi, dans un podcast publié le 25 avril dernier par Men in Blazers (https://www.youtube.com/watch?v=rfO2dRFH1wA), Alekanser Ceferin a évoqué un sujet épineux dans le monde du football : les salaires.  

L’idée de Ceferin est claire : il faut instaurer un plafond salarial pour tous les clubs européens et ce, le plus rapidement possible. Toujours dans cette optique de recherche de compétitivité et d’une plus grande équité sportive, Ceferin estime que le plafond salarial est la seule et unique solution envisageable par l’instance européenne : « Je pense qu’à l’avenir, nous devrons réfléchir sérieusement au plafond salarial. En effet, si les budgets atteignent des sommets, l’équilibre de la concurrence devient problématique. Il ne s’agit pas des propriétaires, mais de la valeur de la compétition, car si cinq clubs gagnent toujours, cela n’a plus de sens. »

Pour autant, Ceferin se veut fédérateur et ne veut pas imposer une règle aux différents acteurs du football européen (fédérations, clubs). Sa réflexion ne semble, selon ses dires, pas infondée et même plutôt poussée car il affirme en avoir discuté avec plusieurs personnalités du monde du football : « J’ai déjà parlé avec des représentants de la Commission européenne, nous essayons de faire avancer les choses, mais cela doit être un accord collectif entre chaque ligue et l’UEFA, car si nous le faisons et que les autres ligues ne le font pas, cela n’a pas de sens. Je pense que c’est le plus important. Et étonnamment, tout le monde est d’accord. Les grands clubs, les petits clubs, les clubs publics, les milliardaires, les clubs privés, tout le monde est d’accord. »

La mise en place d’un salary cap : la nouvelle priorité de l’UEFA ?

Lors d’un COMEX d’avril dernier, l’UEFA avait voté la mise en place d’une nouvelle réglementation du fair-play financier autorisant dorénavant les clubs européens à avoir 60 millions d’euros de pertes sur un cycle de trois saisons à condition que la masse salariale soit limitée à 90% des revenus en 2023/2024, puis 80% l’année suivante et enfin 70% à partir de la saison 2025/2026. Mais cette réglementation ne semble pas satisfaire le président de l’UEFA qui souhaite donc aller plus loin et plus vite. En effet, le plafond salarial va même devenir rapidement une « urgence » d’après Ceferin notamment avec le nouveau format que va revenir la Ligue des Champions à compter de 2024. « Le plafond salarial est donc notre avenir. J’espère qu’il sera mis en place le plus rapidement possible. Nous commençons à peine à en discuter, mais je pense que c’est la solution. Pour l’instant, nous avons la règle, la nouvelle règle après 2024, selon laquelle vous pouvez dépenser jusqu’à 70 % de vos revenus pour les salaires et les transferts. Mais ce n’est pas suffisant, car si vos recettes s’élèvent à 5 milliards, 70 %, c’est beaucoup. Le plafond salarial, c’est donc l’avenir. »

Finalement l’objectif du président de l’UEFA est limpide : s’opposer fermement à l’idée d’un football de « cartel », détenu par les clubs les plus riches du continent et cela passe ainsi par des réformes drastiques favorisant la compétitivité. Et cet objectif passe selon lui par des réformes majeures dont celle-ci : un plafond salarial. Mais de quelle ampleur ? L’avenir nous le dira. 

Nos dernières publications

La prohibition des multi-influences dans le sport

La prohibition des multi-influences dans le sport

Le sport occupe une place centrale dans nos sociétés, incarnant non seulement un moyen de divertissement, mais aussi un vecteur de valeurs telles que l'équité, l'effort et la compétition loyale. Cependant, l'intégrité des compétitions sportives peut être menacée par...