Interview de Romain Lauvergnat (StadiumGO)

par | 8, Mar, 2023

Face à l’urgence climatique, il est important que chacun à son échelle participe en adoptant un certain nombre de bonnes pratiques citoyennes. Parmi ces dernières, le covoiturage figure parmi les principales. Un mode de transport qui doit encore trouver sa place dans l’univers du sport business alors que les déplacements de supporters représentent la très grande majorité du bilan carbone d’un événement. De ce constat, Romain Lauvergnat a décidé de créer StadiumGO, plateforme de covoiturage dédiée aux événements sportifs. Rencontre avec celui, qui avec StadiumGO, vient de remporter le trophée « StartUp » Sporsora.

On constate une dynamique qui s’amplifie de plus en plus, soit par des actions individuelles, soit par de grosses avancées systémiques

Bonjour Monsieur, pourriez-vous vous présenter dans un premier temps ?

Romain, passionné de sport depuis toujours et entrepreneur depuis maintenant un peu de plus de 3 ans à travers l’aventure StadiumGO.

Quel est votre parcours académique? Et professionnel ?

J’ai un parcours scolaire assez classique, n’étant pas un grand fan des longues études. Développeur web de métier, j’ai essentiellement travaillé en startup avant de devoir faire le choix entre un CDI et l’entrepreneuriat. Choix que je ne regrette pour rien au monde !

Pourriez-vous présenter StadiumGO ? Pourquoi avoir créé cette entreprise ? D’où vient cette passion pour le sport ? Et cette conviction pour la lutte contre un sport plus vert ?

StadiumGO, c’est la plateforme de covoiturage dédiée aux événements sportifs qui permet à chaque spectateur de se rendre au stade en partageant sa passion, le tout en agissant à son échelle pour réduire l’empreinte carbone de ses déplacements.

J’ai toujours été passionné de sport, et surtout des émotions qu’il peut procurer. C’est donc très régulièrement que je passe mes weekends au stade à la recherche de nouvelles découvertes. J’ai longtemps hésité avant de créer l’entreprise, qui venait d’un besoin personnel de vivre ma passion intensément depuis la porte de chez moi, grâce aux trajets pour me rendre au stade.

En créant la première version de ce qu’est aujourd’hui StadiumGO, je me suis finalement moi-même éduqué sur le volet écologique et c’est à ce moment là que j’ai pris conscience de l’impact des déplacements, faisant ainsi de notre mission au quotidien la réduction de cet impact pour répondre aux enjeux que l’on connaît tous.

Quel est le business model de StadiumGO ?

Aujourd’hui, on a deux offres distinctes pour répondre aux besoins de chacun.

La plateforme StadiumGO, sur laquelle sont listés de nombreux événements sportifs (Football, Basket, Handball, Volley, Hockey sur Glace..) accessibles à tous, repose sur le business model de l’économie collaborative telle qu’on la connaît. Le passager qui effectue sa réservation paye des frais de services, volontairement plafonnés à 13% pour maintenir une politique tarifaire adaptée.

L’offre la plus intéressante pour un organisateur reste la marque blanche, qui lui permet de déployer sa propre plateforme de covoiturage et ainsi l’intégrer à son écosystème comme un service complémentaire, au même titre qu’une billetterie. L’offre est commercialisée sous la forme d’une licence annuelle, qui s’adapte aux besoins évoqués. C’est à travers cette offre que l’on accompagne notamment l’AS Saint-Etienne, UrbanSoccer ou encore le RC Toulon.

Générer une nouvelle source de sponsoring fait partie de vos trois objectifs piliers ? Pouvez-vous en dire plus ?

Le but est de pouvoir raconter une belle histoire entre un organisateur d’événement et son partenaire grâce à la mise en place d’une activation au service de l’environnement. Sur cette base, c’est donc un moyen pour l’organisateur d’attirer de nouvelles marques ou d’engager ses sponsors historiques, désireux de s’engager concrètement dans ces enjeux.

C’est notamment le cas de la dernière plateforme de covoiturage mise en place aux côtés de la Fédération Française de Football en partenariat avec Volkswagen.

Les acteurs du sport jouent-ils le jeu ? Avez-vous conclu de nombreux partenariats ?

On constate une dynamique qui s’amplifie de plus en plus, soit par des actions individuelles, soit par de grosses avancées systémiques comme par exemple la Licence Club revisitée par la Ligue de Football Professionnel qui prend en compte ces enjeux environnementaux.

On accompagne aujourd’hui une cinquantaine d’organisateurs d’événements sportifs de toutes tailles (clubs, ligues, fédérations) qui ont envie de s’engager dans la démarche et favoriser une mobilité plus responsable pour leurs publics.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées pour le moment dans ce projet ?

L’une des principales difficultés, c’est qu’on essaye de changer l’habitude des spectateurs qui se déplacent encore beaucoup dans leur voiture individuelle pour faire du covoiturage un vrai réflexe pérenne. On a identifié pour cela deux leviers d’actions importants qu’on s’efforce de mettre en place au quotidien.

Le premier, c’est la pédagogie pour faire comprendre à l’ensemble du public que chacun, à son échelle, peut avoir un impact grâce à des actions simples.

Le deuxième, c’est le fait de récompenser pour inciter et fidéliser. On l’a aujourd’hui mis en place avec 90% de nos partenaires, à travers des offres de places de parkings offertes, de réduction sur la billetterie, la boutique.. et on voit déjà l’impact majeur que ça peut avoir sur l’adhésion des spectateurs.

Vous venez de remporter le trophée Sporsora du Marketing sportif ? Une consécration ?

Mieux qu’une consécration, c’est surtout une belle reconnaissance du secteur dans son ensemble et le symbole que l’impact est un sujet qui concerne de plus en plus de monde. C’était pour nous un beau clin d’œil que de remporter ce trophée, et ça nous donne encore plus de courage pour aller de l’avant.

Les JOP 2024 de Paris ont-il une place importante dans le développement de StadiumGO?

France 2023, les JOP 2024, France 2025.. on a la chance d’accueillir dans les prochaines années de nombreux événements d’envergure internationale. Évidemment, ça nous tient à coeur de pouvoir accompagner l’ensemble de ces acteurs et on y travaille activement.

Les transports sont-ils, selon vous, une bonne partie de la solution pour rendre le sport plus vert ?

Le constat est assez simple, près de 80% du bilan carbone d’un événement sportif est représenté par les transports. C’est donc non seulement une bonne partie de solution, mais surtout la première chose à faire pour agir rapidement.

Le covoiturage n’est qu’une partie d’un plan de transports plus global, qui doit être pensé et adapté aux spécificités de chaque organisateur pour offrir toutes les alternatives, aussi responsables que possibles, à son public. Covoiturage, parkings à vélos, offre de transports en communs adaptées.. ce ne sont pas les idées qui manquent !

Avez-vous remarqué de récentes actualités encourageantes pour un sport plus durable ?

La Fédération Française de Football qui tente la mise en place d’un parking à vélo au Stade de France, la Licence Club de la LFP qui évolue pour prendre en compte ces critères, le plan de Sobriété Énergétique du sport dévoilé par le ministère des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques fin 2022.. nombreuses sont les avancées qui vont dans le bon sens et encourageant pour la suite.

La prise de conscience est en marche, mais il reste encore beaucoup de travail.

Quelles sont les particularités de StadiumGO par rapport à d’autres applications de covoiturage telles que Blablacar et d’autres acteurs du covoiturage déjà bien installés?

La première, c’est de répondre à un public qui a des contraintes et des besoins bien spécifiques dans le cadre des événements sportifs auxquels il se rend.

L’application est installée sur le territoire français. Prévoyez-vous une expansion à l’internationale prochainement ?

On a en effet commencer par la France et sommes maintenant bien installés, même si tout reste à faire, sur de nombreux sports. L’expansion internationale est évidemment un des axes forts du développement de StadiumGO et on discute déjà avec de nombreux clubs européens, en Allemagne ou en Espagne pour ne citer qu’eux.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour StadiumGO ?

De nombreux chantiers sont en cours comme notamment le fait d’accompagner toujours plus d’acteurs dans un maximum de disciplines pour avancer vers notre objectif principal, réduire l’empreinte carbone des déplacements de spectateurs.

Par ailleurs, on travaille également activement pour proposer une offre similaire et adaptée au secteur événementiel dans son ensemble, à commencer par la culture avec les festivals et les concerts ou les besoins en offre de mobilité sont nombreux.

2023 sera une belle année, affaire à suivre..

Nos dernières publications

La prohibition des multi-influences dans le sport

La prohibition des multi-influences dans le sport

Le sport occupe une place centrale dans nos sociétés, incarnant non seulement un moyen de divertissement, mais aussi un vecteur de valeurs telles que l'équité, l'effort et la compétition loyale. Cependant, l'intégrité des compétitions sportives peut être menacée par...