Interview de Annie Larouche (Présidente de l’Alliance de Montréal)

par | 11, Oct, 2023

De cheerleader à Présidente du club de basketball canadien : l’Alliance de Montréal, Annie Larouche est une figure emblématique du sport montréalais. Elle a longtemps évolué (25 ans) au sein du club de football canadien les Alouettes de Montréal avant de rejoindre le tout récent projet de l’Alliance de Montréal. Au cours de cette entrevue accordée à Jurisportiva, Annie présente notamment le club qu’elle préside, le fonctionnement de la ligue élite canadienne, le business modèle de l’équipe ou encore les ambitions à moyen/long terme de cette dernière. Entretien.

Bonjour Madame, pourriez-vous vous présenter dans un premier temps?

Bonjour. Annie Larouche, je suis l’actuelle Présidente du club de basket-ball de l’Alliance de Montréal.

Pour commencer, pourriez-vous parler de vos 25 années passées aux Alouettes de Montréal? Quelles ont été vos principales missions, actions en tant que Directrice de l’équipe de Cheerleaders puis comme Directrice de la fondation, et des relations communautaires de l’équipe des Alouettes?

J’ai rejoint les Alouettes (club de football canadien) en 1996 comme coordonnatrice de l’équipe de cheerleaders. Je travaillais alors comme greffière-audiencière en chambre criminelle et pénale au Palais de Justice de Montréal. Mon mandat était de bâtir l’équipe de cheerleaders : le choix des candidates, uniformes, budget, entraînement, voyage, logistique de match, etc. Pendant 3 années, j’ai conjugué le cheer et le droit jusqu’à ce que je me joigne aux Alouettes à temps plein en 1999 en tant que coordonnatrice des relations communautaires.

Au cours de mes 25 années avec les Alouettes, j’ai gravi les échelons et j’ai occupé différents rôles. Je me suis retrouvée en 2014 avec le titre de Directrice des relations communautaires, de l’association des Anciens et des cheerleaders et directrice générale de la Fondation!

Au cours de ma carrière, j’ai mis sur pied et dirigé de nombreux projets tels que Football 101, Ensemble à l’école, Place aux Femmes, cliniques et camps de cheerleaders et de football et j’ai participé aux présentations des Coupe Grey 2001 et 2008.

J’ai quitté les Alouettes avec un coffre à outils bien rempli, et réussir au mieux ma nouvelle expérience au sein de l’Alliance de Montréal.

Pouvez-vous présenter l’équipe de Montréal Alliance ? Dans quel contexte, l’équipe a été créée? Comment expliquez-vous qu’il ait fallu attendre 2021 pour voir émerger une équipe de basket dans un paysage aussi sportif que représente l’Amérique du Nord ?

L’équipe a été créée en 2021 avec une première saison en 2022. La LECB (Ligue élite canadienne de basketball) en était à sa 3e saison et Montréal était la ville parfaite pour une équipe d’expansion!

Il y avait eu d’autres équipes/ligues de basketball qui ont tenté leur chance de 1993 à 2011 mais aucune n’a pu poursuivre après 2 années. Le modèle d’affaire, la structure de la LECB et le fait que les matchs se jouent l’été sont tous des éléments clés dans le succès de cette Ligue.

La Ville de Montréal a même adopté une résolution déclarant que « Montréal est une ville de basketball » depuis l’arrivée de l’Alliance!

Vous avez récemment été nommée Présidente de l’équipe ? Qu’est ce que cela implique comme changements pour vous ?

C’est une très belle reconnaissance et marque de confiance! Je gère tous les aspects de l’entreprise que ce soit du côté administratif avec les communications, le marketing, les ressources humaines, la billetterie, les finances, les partenariats et même le volet un peu plus politique, jusqu’aux opérations basketball.

Quels sont les personnages clés behind the scenes de l’Alliance ? L’expérience américaine de Joel Anthony est-elle clé dans votre développement ?

Joel Anthony est assurément un personnage clé et non seulement parce que c’est un ancien joueur, double champion de la NBA mais bien parce que c’est un « petit » garçon de chez nous qui s’implique dans cette équipe afin de rendre à la communauté qui l’a aidé à se rendre où il est.

Évidemment, tous les employés qui travaillent en coulisse sont des personnages clés. Ce sont des gens passionnés qui travaillent dans l’ombre et qui se dévouent au succès de l’équipe.

Quel est le business model de l’équipe ?

Les principaux postes de revenus sont la billetterie, les partenariats et la marchandise. Les joueurs ont des contrats d’une saison ce qui leur permet de joindre d’autres ligues pendant l’hiver, de perfectionner leur jeu et de revenir en force la saison suivante !

Et comment fonctionne la Ligue Élite Canadienne de basketball ?

La LECB compte 10 équipes dans deux divisions :

Est: Montréal, Scarborough, Brampton, Niagara, Ottawa

Ouest: Vancouver, Edmonton, Calgary, Saskatoon, Winnipeg

La saison se déroule de mai à août, il y a 20 matchs: 10 à domicile et 10 sur la route, sans compter les matchs de play-in et playoffs.

Les résultats financiers et sportifs des deux premières années ont-ils été atteints ?

Les attentes ont été atteintes sur le côté financier! Reste à accumuler quelques victoires et nous y serons!

Voyez-vous un engouement croissant pour le basketball à Montréal, malgré la dominance indéniable du hockey avec les canadiens ? À ce propos, est-ce compliqué pour un club/sport de se développer dans l’ombre des Canadiens de Montréal ?

Absolument! Le hockey occupe toujours une très grande place dans le coeur des montréalais et des québécois mais le basketball est le sport qui connait la plus grande croissance au canada et les partisans sont au rendez-vous!

Pourquoi ce nom Alliance de Montréal? Un rapport particulier avec la ville cosmopolite que représente Montréal? Et pourquoi cette charge graphique, notamment ce logo?

Montréal est une mosaïque de plus de 120 communautés culturelles qui embrassent l’individualité, la diversité et l’inclusion. Nos différences font la richesse de notre population, créant une région métropolitaine vibrante et dynamique. L’Alliance rassemble des personnes provenant de milieux différents avec des histoires uniques, créant ainsi un sentiment de fierté et d’appartenance comme jamais auparavant. En bref, Montréal est la raison d’être de l’Alliance.

La Ligue Élite Canadienne de basketball croit au pouvoir inégalé du basketball pour unir les communautés en rassemblant les joueurs, les fans et les partenaires corporatifs et communautaires autour de ce sport qui les passionne. L’Alliance de Montréal offre une expérience unique de basketball en adoptant le style de jeu rapide de la FIBA, en étant la seule ligue professionnelle au monde à utiliser le système Elam Ending pour chaque match, et en combinant le sport, la musique et le divertissement dans un environnement familial et convivial. Le tout étant la version sportive de notre légendaire joie de vivre. Une équipe de basketball est une alliance d’individus travaillant ensemble en tant qu’unité. L’interdépendance que doivent avoir les joueurs d’une équipe pour atteindre l’objectif de remporter un championnat est similaire à celle retrouvée chez les loups. Ces derniers forment une meute, une alliance pour prendre soin les uns des autres et pour chasser. Un loup est individuellement féroce, affamé et implacable. Cependant, à l’instar d’une ville ou d’une équipe de basket, les alliances sont nécessaires pour prospérer.

Quels sont vos objectifs avec l’équipe et quels sont les principaux axes de stratégies à court, moyen et long terme de l’équipe?

Assurer la pérennité de l’équipe, offrir une expérience exceptionnelle de basketball et de divertissement tout en étant des chefs de file dans le développement du basketball au Québec et Canada et avoir une équipe gagnante!

Au regard de votre expérience dans le sport nord-américain, quels sont les trois principaux skills nécessaires pour travailler dans l’industrie du sport au Canada selon vous?

Le goût de l’effort, du dépassement et du résultat, une pensée stratégique et de bonnes qualités relationnelles pour travailler en équipe!

Nos dernières publications

La prohibition des multi-influences dans le sport

La prohibition des multi-influences dans le sport

Le sport occupe une place centrale dans nos sociétés, incarnant non seulement un moyen de divertissement, mais aussi un vecteur de valeurs telles que l'équité, l'effort et la compétition loyale. Cependant, l'intégrité des compétitions sportives peut être menacée par...