Refus de l’OL de laisser partir un joueur en sélection sur le fondement d’une circulaire de la FIFA

par | 13, Mar, 2021

Alors que la trêve internationale de mars approche à grands pas, les joueurs internationaux s’apprêtent à quitter leur club pour rejoindre leur sélection à travers le monde. Mais la crise sanitaire est venue mettre en péril son bon déroulement, comme en atteste la récente décision de l’Olympique Lyonnais : celle de ne pas libérer son jeune gardien Malcolm Barcola alors que celui-ci était convoqué pour disputer les matchs éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 avec le Togo.

Si en temps normal le règlement de la FIFA ne permet pas aux clubs de retenir les joueurs appelés en sélection, la circulaire 1749 de la FIFA en date du 5 février dernier prévoit plusieurs exceptions liées au contexte sanitaire actuel. Ainsi, un club peut refuser de libérer un joueur s’il existe une obligation de mise en quarantaine de ce joueur d’au moins 5 jours à son retour de sélection. Pour le cas du Togo, l’État français prévoyant une quarantaine de 7 jours pour les voyageurs venant d’un pays hors-UE, le club lyonnais est donc en droit de refuser de laisser partir le joueur. 

Il est fort à parier qu’il ne sera pas le seul club à prendre une telle décision au vu des déplacements prévus par les sélections. Cela risque de mettre dans l’embarras bon nombre d’équipes engagées dans des échéances qualificatives au cours des prochaines semaines.

Affaire à suivre…

 

Crédit photo : ledauphine.com

Nos dernières publications

Le Governing Body Endorsement (GBE)

Le Governing Body Endorsement (GBE)

La fin du mercato hivernal 2023 approche pour la majorité des clubs européens et, comme c’est le cas depuis de nombreuses années, les clubs anglais arrivent en première position, en termes d’argent investi sur le marché des transferts. Selon le « International...