Sport & Présidentielle : le programme d’Emmanuel Macron

par | 31, Mar, 2022

À l’approche des élections à la Présidence de la République du 10 et 24 avril 2022, Jurisportiva dresse un panorama des mesures avancées par chacun des candidats dans le domaine du sport. Si il n’est (toujours) pas un axe majeur de la présidentielle, cet article à vocation descriptive nous apparaît essentiel. 

Certains programmes s’avèrent être denses, d’autres particulièrement légers voire inexistants. Voici donc, un à un et par ordre alphabétique, les propositions « sport » des douze candidats. 

Précisons d’emblée que Nathalie ARTHAUD, Marine LE PEN, Jean LASSALLE ou encore Philippe POUTOU ne proposent aucune mesure liée au sport.

Une seule mesure liée au sport est avancée au sein du programme du candidat, actuel Président de la République. De cette unique mesure transparaît la volonté de faire de la pratique physique et sportive une logique de bien-être pour les plus jeunes.

En effet, Emmanuel MACRON souhaite donner plus de place au sport à l’école : 

  • 30 minutes par jour de sport en primaire dès 2022,
  • 2 heures en plus par semaine au collège. 

En cas de réélection du candidat à la Présidence de la République, il est légitime de penser que le Plan « 5 000 terrains de sport d’ici 2024 , lancé à la fin de l’année 2021, sera poursuivi. Pour rappel, ce plan consiste en : 

  • 5 000 nouveaux équipements sportifs d’ici 2024

200 millions d’euros répartis sur trois ans consacrés à la construction ou à la requalification de 5 000 équipements sportifs de proximité, ainsi qu’à l’acquisition d’équipements mobiles. 

Les collectivités territoriales et associations sportives (fédérations, ligues, comités et clubs) pourront proposer des projets de construction d’équipements que l’État financera à au moins 50 %, et jusqu’à 80 % maximum du montant subventionnable. En Outre-mer, l’État soutiendra jusqu’à 100 % du coût. 

  • 50 millions d’euros dédié à la rénovation thermique des équipements sportifs existants 

Les divers projets annoncés par le candidat de la « République en Marche » sont les suivants : 

+ 1 000 dojos et salles d’arts martiaux ou de boxe, 

+ 1 000 plateaux multisports (city stades), 

+ 500 terrains de basket 3×3 , 

+ 500 terrains de tennis padel, 

+ 500 skate-parks, 

+ 200 bassins mobiles, 

+ 25 salles autonomes connectées.  

Ce travail d’ampleur est effectué en collaboration avec les acteurs de la filière économique du sport et de la Sportech pour déployer de nouveaux types d’équipements telles que les salles multisports autonomes connectées (accès via une entrée automatique, activable via une application numérique).

Crédit photo : La Voix du Nord

Disclaimer : Jurisportiva est un média indépendant qui n’a aucune vocation à émettre d’opinion politique. L’intérêt de ces articles est simplement de relayer, au sein d’une saga d’articles, les différentes informations présentes dans les programmes « sport » des candidats à la présidentielle 2022.

Nos dernières publications

Le Governing Body Endorsement (GBE)

Le Governing Body Endorsement (GBE)

La fin du mercato hivernal 2023 approche pour la majorité des clubs européens et, comme c’est le cas depuis de nombreuses années, les clubs anglais arrivent en première position, en termes d’argent investi sur le marché des transferts. Selon le « International...